th.MLP (my little pony)

NOUS COMMENCONS AVEC UNE THEORIE:                                                                                                                                                                                                                  THEORIE MY LITTLE PONY (MLP):                                                                                                                                                                                                                               

La théorie MLP (The MLP Theory)

 
Vous avez sûrement tous entendu parler de la nouvelle génération de My Little Pony, l’amitié c’est magique. C’est, pour une raison ou une autre, devenu un franc succès du jour au lendemain. Peu importe que vous aimiez ou pas le show, vous devez admettre que son succès est impressionnant. 


Cependant, cela soulève des questions. Lauren Faust avait déjà travaillé sur d’autres dessins animés populaires et travaille sur ses propres jouets, les Galaxy Girls. Comment a-t-elle pu faire le remake de vieux jouets des années 80 au lieu d’exploiter ses propres idées ? Elle pourrait être une nostalgique des ses vieux jouets ?


J’ai lu ces histoires quelques années plus tôt. C’était à propos de 6 filles qui allaient toutes à la même école, et sont mortes le même jour, le 19 Janvier 1989. Un de mes amis de NYC m’a envoyé des articles du journal original. J’avais oublié que j’avais vu quelques épisodes de la série auparavant et j’ai réalisé après coup que les héroïnes étaient étrangement similaires aux 6 filles décédées. J’ai relu il y a peu les articles puis c’est apparu comme une évidence !


La première fille, nommée Samantha Gales, était l’inspiration évidente de Fluttershy. Une fille timide et introvertie, dont les camarades de classe ignoraient qu’elle était abusée chez elle par sa mère et son beau-père. Sa mère l’a conçue à l’âge de 15 ans, et blâmait sans cesse Samantha d’avoir ruiné sa vie. Ca a rendu Samantha terriblement embarrassée par elle-même. Quand son beau-père s’est installé, ça a rendu les choses encore pire. Son beau-père détestait prendre soin de Samantha quand sa mère était ailleurs, donc il l’enfermait dans un placard durant parfois une journée entière. Sa mère tolérait ceci, et en grandissant, elle la frappait même. Quand sa demi-sœur fut née, les mauvais traitements devinrent encore pires. Elle était affamée, forcée de dormir dehors, et parfois carrément battue. Parce qu’elle était mal habillée et avait une faible estime d’elle-même, ses camarades la harcelaient. Ses seuls amis étaient des animaux qu’elle sauvait, dont sa famille se débarrassait. Elle se suicida par overdose de valium.


La seconde, nommée Janice Walters, était une fille populaire. Elle était riche, intelligente, magnifique et semblait avoir une vie facile. Pourtant, ses parents se disputaient constamment et semblaient s’être mariés pour les apparences. Elle était élevée avec des idéaux, ce qui la rendit perfectionniste. Elle voulait devenir designer et vivre à Paris, mais ses parents voulaient la remarier avec un noble de l’Etat de la Caroline et avoir de nobles descendants. La plupart du temps, ses parents l’ignoraient. Leur seule préoccupation était d’être riches et d’être socialement bien placés, mais en réalité sa mère s’était mariée pour l’argent de son père. Ils accumulaient les dettes, et Janice voulait garder la face en se fabriquant elle-même des habits qu’elle prétendait chers. Elle est morte dans un accident de voiture, pendant que ses parents se disputaient au volant. Son cou fut tranché et elle mourut instantanément. Elle était l’inspiration pour Rarity.


Ensuite vint Alexandra Matthews. Alex était une fille compétitive. Elle voulait sans cesse être la meilleure, spécialement en sport, et surtout en course. Son père avait toujours voulu un garçon, et dès que sa mère fut déclarée incapable d’avoir un autre enfant, il décida de l’élever comme son fils. En fait, elle aimait ses parents, et elle adorait faire du sport avec son père. Elle les dépassait facilement. Cela la rendit populaire, et au lycée, elle était reconnue à travers le pays pour ses performances. Après ça, ses parents ne firent plus très attention à son succès, ce qui la détermina encore plus à mieux faire. Elle se tuait à la tâche, négligeait ses amis, ses cours, et même sa santé. A un point elle devint si désespérée qu’elle prit des stéroïdes. Ce qu’elle ne savait pas c’est qu’elle avait une déficience cardiaque mineure que les stéroïdes empirèrent. Pendant qu’elle se poussait à bout, elle s’écroula durant une course à cause d’une complication. Elle mourut à l’hôpital quelques jours plus tard. Dans le dessin animé, c’est  Rainbow Dash qui lui est associée.


La fille qui ressemble le plus à AppleJack, Jamie Sanders, était comme le personnage c’est-à-dire une fille de ferme. Ce que le show ne montre pas est le fait que sa ferme faisait faillite. Sa famille se battait pour l’argent, et parfois elle faisait des activités louches pour aider. Elle avait beaucoup de frères et sœurs, et elle était la seconde de la famille, ce qui signifiait qu’elle devait s’occuper des plus jeunes. Elle n’avait donc pas beaucoup de temps pour sortir avec ses amis, ou pratiquer des activités et bien souvent elle faisait ses devoirs vers minuit. Elle avait une tante, qui comme dans la série était de Manhattan, et qui envoyait souvent de l’argent pour soutenir sa famille mais ils étaient trop fiers pour accepter. Son père mourut d’une crise cardiaque en 1987. Sa mère le rejoignit peu de temps après, quand la pression pour s’occuper des enfants devint trop forte. Ils furent pris en charge par leur grand-mère sénile, qui était incapable de bien prendre soin de tout ce monde. Jamie elle-même s’est faite aidée de nombreuses fois par d’autres personnes, mais de fatigue un jour elle tomba dans la broyeuse à bois et mourut. 


L’inspiration de Pinkie Pie est sûrement l’histoire la plus triste. Katherine Jackson était fille de forains et ne restait jamais au même endroit bien longtemps. Son père biologique tua sa mère et lui-même dans un accès de rage quand elle avait 5 ans, elle ne resta donc jamais vraiment dans un foyer stable. Les autres forains étaient moyennement intéressé par le fait d’adopter donc ils acceptèrent la rémunération pour  garder Katherine mais ne la nourrissaient pas correctement et l’habillaient mal. Même quand elle était dans une bonne maison avec une bonne famille, ses souvenirs la hantaient, et brisèrent sa santé mentale fragile en un million de petites pièces. Elle cauchemardait de sa mère qui hurlait, mourante et de son père qui criait qu’elle serait la prochaine. Quand elle arriva au lycée, elle était brisée. Elle commença à halluciner et à agir bizarrement en classe. Presque tous ses camarades et professeurs étaient convaincus qu’elle faisait ça car elle voulait être drôle et qu’elle était hyperactive de nature. Elle dessinait et peignait souvent des choses surréalistes et s’habillait de couleurs flashy. Après un temps sa condition se dégrada, les images et les voix devinrent encore plus réalistes et demandeuses. Elle mourut en sautant d’un immeuble, car une des voix lui disait qu’elle pouvait voler. Ce qui rend le fait encore plus troublant est que Lauren Faust dessinait au début Pinkie Pie en tant que pégase dans ses sketches de développement.


La dernière, l’inspiration de Twilight Sparkle, était une fille du nom de Cynthia Little. Elle était très forte à l’école pour son jeune âge. Son grand frère l’était également, et recevait des prix académiques, ce qui supposait que Cynthia se devait d’être aussi brillante. Elle négligeait tous les plaisirs pour être forte à l’école et travailler plus. Pendant un temps, ça marchait. Ses parents étaient fiers de ses travaux et se vantaient auprès de leurs amis de n’avoir pas un enfant surdoué, mais deux. C’est pour le concours d’une grande école qu’elle commença à devenir plus motivée que les autres étudiants. Elle savait que c’était la meilleure opportunité de sa vie, mais il y avait un concours d’entrée, ce qui la rendait nerveuse. Elle étudia au point de vouloir difficilement manger, et ne dormait pas. Plus le concours se rapprochait, plus elle paniquait, elle opta donc pour trouver la solution en trichant. Elle fut prise sur le fait, ses parents étaient horrifiés. Elle fit une sévère dépression, et se tira une balle de honte d’avoir été une fille imparfaite.


Vous devez vous demander maintenant pourquoi Lauren Faust voulait faire avec de tels évènements un dessin animé pour fillettes. Peut-être qu’elle se sentait obligée de leur rendre un hommage dans quelque domaine que ce soit. Dans un épisode, chaque poney décrit comment il obtient sa marque de beauté. Rainbow Dash fit le même jour une explosion en forme d’arc-en-ciel que toutes les filles virent malgré la distance, ce qui est une référence évidente à la mort qui frappa les filles le même jour. Dans le dessin animé, Fluttershy est capable de s’occuper des animaux qu’elle garde et adore, Rarity est une designer de talent avec des parents aimants, Rainbow Dash est une grande athlète, Applejack a une ferme à succès, Pinkie Pie est heureuse et sans soucis et Twilight Sparkle a été acceptée dans une grande école. Peut-être, juste peut-être a-t-elle voulu donner aux esprits de ces six filles ce qu’elles ont toujours voulu. 


Et je crois qu’elles sont heureuses.
photo des 6 heroines  de gauche a droite: pinkie pie, Rarity, Rainbow Dash(qui se trouvent en haut),  Twhiligt Sparkle, Applejack,  Fluttershy             http://creepypastafromthecrypt.blogspot.fr/2013/09/la-theorie-mlp-mlp-theory.html                                                                                                 

3 votes. Moyenne 4.00 sur 5.

×